Archives de catégorie : Publications

Sexualités

 

En janvier 2022 est paru aux Éditions du Seuil le livre La société qui vient, dirigé par Didier Fassin.

L’objectif des ouvrage est d’apporter un éclairage, du point de vue des sciences sociales, sur des sujets qui animent la société française contemporaine et seront sans doute encore des enjeux dans un avenir proche. Jérôme Courduriès y a publié un texte intitulé “Sexualités”. La sexualité est abordée du point de vue des initiations, des mobilisations politiques dont elle a été l’objet et de ses périls.

Parution : Transidentité et état civil

A été publié, au cours de l’automne 2021, un livre dirigé par Jérôme Courduriès, Christine Dourlens et Laurence Hérault, consacré à la manière dont la transidentité vient interroger les règles et les usages de l’état civil et aux changements intervenus dans le droit civil pour permettre une évolution des règles d’identification des personnes par leur sexe et leur prénom.

On peut y lire des contributions de juristes, de sociologues, d’anthropologues et de personnes concernées.

Marc Pichard propose une réflexion générale sur la mention de sexe à l’état civil. Irène Théry s’intéresse particulièrement aux enjeux relevant, dans l’état civil, de la distinction entre sphère publique et sphère privée. Sun Hee Yoon montre la manière dont les collectifs trans ont pris part aux réformes législatives. Nicole Gallus présente en détail la législation belge dans le domaine de l’identification des individus par la catégorie de sexe. Benjamin Moron-Puech la manière dont la mention de sexe reconnaît, ou non, les personnes transgenres et intersexuées dans différents pays. Emmanuel Theumer fait la genèse de la loi argentine sur l’identité de genre. Pascale Absi s’interroge sur la manière dont les enjeux relatifs à la loi sur l’identité de genre adoptée en Bolivie croise ceux des politiques indigènes.

Dans leurs propres contributions qui portent sur le contexte français, Laurence Hérault détaille notamment les évolutions historiques qu’ont connues les actes de naissance, dans le fond comme dans la forme, Christine Dourlens décortique la collaboration entre la médecine et le droit dans le domaine du changement de la motion de sexe à l’état civil et Jérôme Courduriès montre le rôle toujours plus grand joué par la reconnaissance au sein de son entourage et par l’audience dans la décision du juge d’accorder ou non une modification de la mention de sexe sur l’acte de naissance. Tous les trois analysent les décisions rendues récemment par la Cour européenne des droits humains.

Dans un entretien publié dans le livre, Pauline Pagès revient sur le parcours juridique qu’elle-même et sa compagne ont dû accomplir pour imposer que l’état civil les reconnaissent comme les deux parents de leur enfant.

Parution : Homoparentalités. La famille en question ?

Jérôme Courduriès et Flávio Tarnovski ont publié le livre Homoparentalités. La Famille en question ? aux Éditions François Bourin.

Il y a déjà plusieurs années que l’homoparentalité fait l’objet de vives polémiques en France. Les débats et réactions suscités par la loi du « mariage pour tous » et, plus récemment, par la proposition d’élargissement de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, ont fait émerger bon nombre de fantasmes et de préjugés autour de l’homoparentalité. Des fortes réactions contraires à la reconnaissance législative des familles homoparentales se sont fait entendre dans toute la France, mobilisant des représentations stéréotypées sur la famille. Mobilisant des recherches empiriques avec des familles homoparentales et des études anthropologiques sur la parenté, les rapports de genre et la sexualité, les auteurs restituent les questionnements soulevés par l’homoparentalité dans le contexte historique récent de transformation des rapports familiaux. En retraçant les évolutions qu’ont connues les familles occidentales ces quarante dernières années, les auteurs nous invitent à penser sous un jour neuf la filiation et la parenté.

 

Parution : Comprendre la filiation et la parenté à travers le prisme de l’adoption

Carmen Lavallée (docteure en droit et professeure titulaire à l’Université de Sherbrooke) et Françoise-Romaine Ouellette (docteure en anthropologie à l’Université de Montréal et professeure associée à l’Institut national de la recherche scientifique) ont publié le 23 juillet 2020, aux Presses de l’Université de Laval, un ouvrage intitulé Comprendre la filiation et la parenté à travers le prisme de l’adoption.

Ce livre éclaire l’histoire législative et sociale de l’adoption québécoise, en s’intéressant plus particulièrement aux adoptions intrafamiliales et à la manière dont l’adoption légale redéfinit juridiquement les liens familiaux des enfants adoptés. Composé de deux parties, la première traite de l’adoption intrafamiliale (au Québec) : une institution en marge du système général d’adoption et la deuxième partie s’intéresse à la question de la pluriparentalité d’hier à aujourd’hui.

Parution : Faire et défaire les liens familiaux

Les Presses universitaires de Rennes ont publié le livre Faire et défaire les liens familiaux. Usages et pratiques du droit en contexte migratoire, dirigé par Aurélie Filliod-Chabaud et Laura Odasso.

Le mot de l’éditeur : “cet ouvrage interroge l’imbrication entre État(s), nation, liens familiaux et migrations. Il analyse, d’une part, comment le droit redessine le contour des liens familiaux et, d’autre part, comment les individus se saisissent du droit pour « faire famille » dans des contextes géographiques et juridiques variés. Grâce à des contributions qui dépassent les frontières disciplinaires et mobilisent des matériaux d’enquête variés, il montre que la transversalité des analyses en droit et sciences sociales est possible et riche.”

Gaëlle Meslay, docteure en sociologie, y publie un texte intitulé “Usages du droit et poids des contraintes. Une tension dans l’accès aux migrations procréatives et à la parentalité pour les couples de même sexe”.

Parution : Espaces pluriels de la parenté

Le 16 novembre 2020, a été publié aux éditions Academia le livre Espaces pluriels de la parenté. Approches qualitatives de (re)configurations intimes et publiques dans le monde contemporains. Dirigé par Alice Sarcinelli, Fanny Duyssens et Elodie Razy, ce livre rassemble des contributions qui s’intéressent à une grande diversité de thématiques, de formes familiales et de contextes nationaux. La mise en perspective et le recours à la comparaison permettent d’interroger la relative nouveauté qui paraît à l’oeuvre dans les modes de constitution et de vie familiales.

Flávio Luiz Tarnovski, membre du groupe « Same-sex families », y  livre une contribution intitulée « Les affects au coeur de la famille : contexte social et politique de l’homoparentalité au Brésil ». Les lecteurs pourront y lire également d’autres contributions sur les familles homoparentales et d’autres formes familiales parmi lesquelles :  « At the edge of reproductive Rights : some reflections on the public and institutionnel debate on same-sex unions and same-sex parenting in Italy » (de Simonetta Grilli et Rosa Parisi), « Reckoning stands of kinship : materialities of belonging » (de Claudia Fonseca), « Les pères en solitaire et la folie des mères » (d’Agnès Martial), « Engendering parenthood and personhood in vitro fertilisation and perinatal death in France » (d’Anne-Sophie Giraud), « Subjectivising the embryonnaire : a comparative approach » (du regretté Enric Porqueres i Gené).