Archives de catégorie : Événements scientifiques

Premier atelier du Laboratoire Junior LGBTI

Bonjour à tou·te·s,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la création du Laboratoire Junior LGBTI à Toulouse.
Ce labo junior, financé par le LabEx SMS (Structuration des Mondes Sociaux), vise à fédérer un réseau de jeunes chercheur·e·s (masterant·e·s, doctorant·e·s, post-doctorant·e·s) de différentes disciplines (anthropologie, sociologie, histoire, science politique etc.) qui travaillent sur les thématiques LGBTI. Il propose un espace d’échanges et de mise en commun des connaissances issues des recherches actuelles sur les sexualités et le genre, en partant de l’empirisme de nos propres recherches et des questions qu’elles soulèvent.

Le premier atelier aura lieu jeudi 17 mars 2022 à l’Université Toulouse II Jean Jaurès, de 14h à 16h.
Nous y présenterons le projet du laboratoire junior, sa vocation et ses objectifs, et nous vous proposerons une discussion collective sur nos travaux et nos expériences autour de la question des « savoirs situés et subjectivités LGBTI dans la recherche ».
Cette séance introductive sera également l’occasion d’échanger sur les besoins auxquels les ateliers pourront répondre et sur les différentes réflexions, méthodologiques comme théoriques, qui pourront être menées dans le cadre de ce dispositif.

La première séance se tiendra en présentiel uniquement, mais les suivantes seront proposées au format hybride pour permettre aux personnes loin de Toulouse d’y participer.
Si vous souhaitez venir à ce premier atelier, merci de bien vouloir vous inscrire via ce lien pour recevoir les informations pratiques.

Au plaisir d’échanger avec vous !

Bien cordialement,

L’équipe du Laboratoire Junior LGBTI
Yaël Armangau, Chloé Chassagnac, Maialen Pagiusco, Mathias Quéré et Estelle Tzotzis

La parentalité des anthropologues. Avant et après Esther Goody

Crédit image : Caution children, par Peter Shanks, licence CC BY NC

Yazid Ben Hounet et Marie-Luce Gelard organisent un colloque réunissant des anthropologues qui discuteront de la notion de parentalité, ainsi que de l’intérêt et des limites des propositions faites en la matière par Esther N. Goody.

Le colloque se tiendra le 16 mars 2022 au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac. Le programme est disponible ici.

Jérôme Courduriès y proposera une communication dans laquelle il analysera la manière dont les notions de parenthood et de parentalité peuvent être utiles pour penser les rôles, les actions et les relations des parents des enfants nés de GPA, des femmes qui les ont porté et mis au monde et de celles qui ont contribué à leur conception en donnant leurs ovocytes.

Conférence internationale – Couples de même sexe : instruments et savoirs pour la comparaison internationale

Le 25 et 26 novembre 2021, Gaelle Meslay, Wilfried Rault et Virginie Rozée (INED) organisent une conférence internationale sur les couples de même sexe au Centre des colloques du Campus Condorcet (Aubervilliers, France).

Le colloque est composé de quatre sessions et se clôturera autour d’une table ronde qui ont pour visée de dresser un état des savoirs sur les couples de même sexe et d’entreprendre une discussion collective sur les possibilités de comparaison entre plusieurs contextes nationaux et régionaux :

Session 1 : Du couple aux familles. De nouvelles approches statistiques pour étudier les familles homoparentales

Session 2 : Les couples de même sexe au fil du temps

Session 3 : Dépasser la binarité ? Les couples de même sexe et les catégories de genre

Session 4 : Comparer les sources nationales

Table ronde : Des possibilités de comparaison internationale ?

La conférence est au format hybride, le pass sanitaire est demandé pour une inscription en présentiel. L’inscription se fait ici.

Programme de la conférence internationale – Couples de même sexe : instruments et savoirs pour la comparaison internationale

Journées de Mauprévoir

Chaque année depuis 17 ans, un groupe de copains, dont certains sont d’anciens universitaires, désormais retraités, rejoints depuis quelques temps par la génération de leurs enfants, organisent à Mauprévoir, un bourg d’un peu plus de 600 habitants situé dans la Vienne , trois journées consacrées à un thème. Pour l’occasion ils invitent des chercheur·ses, des politiques, des journalistes, des professionnel·les, des actrices et acteurs associatifs à présenter des communications et surtout à discuter. Le thème de cette année : Famille, parentalités : quels enjeux politiques?

Estelle Tzotzis y a présenté un propos général sur l’homoparentalité en Nouvelle-Zélande et Jérôme Courduriès une introduction à la variabilité des systèmes familiaux selon les cultures et dans le temps.

On a pu également y entendre Anatole Lucet, philosophe, qui nous a parlé de Gustav Landauer et des pensées anarchistes ou de gauche de la famille, Virginie Rozée, sociologue, qui est revenue sur ses travaux portant sur la gestation pour autrui en Inde, Céline Bessière et Sibylle Gollac, sociologues elles aussi, qui ont présenté leur livre sur Le genre du capital, Caroline Mécary, avocate, qui a discuté des évolutions récentes de la jurisprudence dans le domaine de l’homoparentalité et Iris Deroeux, journaliste à The Conversation, qui nous a présenté le P.A.F., collectif pour une parentalité féministe et égalitaire.

La salle des fêtes de Mauprévoir était bien pleine. Et les participants, même masqués, ont nourri des discussion très riches.

Soutenance HDR de Jérôme Courduriès

Jérôme Courduriès, corédacteur de ce carnet, anthropologue spécialiste de l’homoparentalité et maître de conférence à l’Université de Toulouse Jean Jaurès, soutiendra le 11 juin 2021 (à partir de 14h) son habilitation à diriger des recherches. La soutenance se déroulera à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, à Aix-en-Provence et en visioconférence sur Zoom. N’hésitez pas à nous écrire si vous souhaitez recevoir le lien de connexion.

Le dossier qui fera l’objet de cette soutenance s’intitule « Gestation pour autrui, homoparentalité, mention de sexe à l’état civil : des relations et des statuts. Une contribution à l’anthropologie de la parenté et du genre dans la société française ». Il se compose d’un mémoire de synthèse proposant des analyses inédites, d’un volume regroupant une sélection de publications et de trois ouvrages : Homosexualité et parenté (2014, dirigé avec Agnès Fine), Perspectives internationales sur la gestation pour autrui. Expériences des personnes concernées et contextes d’action (2018, dirigé avec Isabel Côté et Kévin Lavoie) et Homoparentalités : la famille en question? (2020, Co-écrit avec Flávio Luiz Tarnovski).

Le jury sera composé de : Tiphaine Barthélémy, Professeure, Université de Picardie Jules Verne (Rapportrice) Agnès Fine, Directrice d’études, École des hautes études en sciences sociales Laurence Hérault, Professeure, Aix-Marseille Université (Tutrice) Michael Houseman, Directeur d’études, École pratique des hautes études (Rapporteur) Séverine Mathieu, Directrice d’études, École pratique des hautes études Rayna Rapp, Professor, New York University Irène Théry, Directrice d’études, École des hautes études en sciences sociales (Rapportrice).

Nous lui souhaitons une riche soutenance et de fructueuses recherches à venir !

Colloque international “Ce que l’absence d’enfant fait à la parenté”

Avec des collègues toulousain·es, Chloé Chassagnac, Jérôme Courduriès, Flávio Tarnovski et Estelle Tzotzis organisent un colloque international intitulé “Produire des personnes et des liens. Ce que l’absence d’enfant fait à la parenté” du 3 au 6 mai 2021. Initialement prévu sur le campus de l’Université Toulouse Jean Jaurès fin avril 2020, en raison de contexte sanitaire, il se tiendra exclusivement en ligne.

Une session spécifiquement dédiée aux familles homoparentales dans des contextes culturels et sociaux différents aura lieu mercredi 5 mai. Flávio Tarnovski proposera une communication intitulée “Parenté en ligne: devenir parent à l’aide de sites internet au Brésil” et Estelle Tzotzis proposera un autre communication intitulée “Dynamiques d’entraide dans la réalisation d’un projet d’enfant. Devenir homoparents en Nouvelle-Zélande (Aotearoa)”.

Nous pourrons également entendre une communication proposée par Isabel Côté, professeure en travail social à l’Université du Québec en Outaouais, Kévin Lavoie, professeur en travail social à l’Université Laval et Martine Gross, sociologue, qui a pour titre “Le recours à un donneur connu par des mères lesbiennes en France : motivations des adultes impliqués dans l’entente et attitudes de leurs proches“.

Les inscriptions sont ouvertes ici jusqu’au 29 avril au soir. Au-delà, on peut demander à suivre une ou plusieurs journée(s) du colloque en envoyant un mail la veille ici.