Journées de Mauprévoir

Chaque année depuis 17 ans, un groupe de copains, dont certains sont d’anciens universitaires, désormais retraités, rejoints depuis quelques temps par la génération de leurs enfants, organisent à Mauprévoir, un bourg d’un peu plus de 600 habitants situé dans la Vienne , trois journées consacrées à un thème. Pour l’occasion ils invitent des chercheur·ses, des politiques, des journalistes, des professionnel·les, des actrices et acteurs associatifs à présenter des communications et surtout à discuter. Le thème de cette année : Famille, parentalités : quels enjeux politiques?

Estelle Tzotzis y a présenté un propos général sur l’homoparentalité en Nouvelle-Zélande et Jérôme Courduriès une introduction à la variabilité des systèmes familiaux selon les cultures et dans le temps.

On a pu également y entendre Anatole Lucet, philosophe, qui nous a parlé de Gustav Landauer et des pensées anarchistes ou de gauche de la famille, Virginie Rozée, sociologue, qui est revenue sur ses travaux portant sur la gestation pour autrui en Inde, Céline Bessière et Sibylle Gollac, sociologues elles aussi, qui ont présenté leur livre sur Le genre du capital, Caroline Mécary, avocate, qui a discuté des évolutions récentes de la jurisprudence dans le domaine de l’homoparentalité et Iris Deroeux, journaliste à The Conversation, qui nous a présenté le P.A.F., collectif pour une parentalité féministe et égalitaire.

La salle des fêtes de Mauprévoir était bien pleine. Et les participants, même masqués, ont nourri des discussion très riches.



Citer ce billet
Jérôme Courduriès (2021, 5 novembre). Journées de Mauprévoir. Same-Sex Families. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ooiw

A propos Jérôme Courduriès

Anthropologue. Maître de conférences à l'Université Toulouse 2 le Mirail. Co-responsable, avec Virginie de Luca Barrusse, du Réseau thématique 28 de l'Association Française de Sociologie "Recherches en sciences sociales sur la sexualité". A travaillé sur la conjugalité gay en France. Travaille aujourd'hui plus particulièrement sur l'homoparentalité et le recours, par des couples infertiles, à des tiers de procréation (dont la gestation pour autrui).